Danses

Publié le par Hafiz

Ma danseuse, tu danses et danses toute en transe
Et tu te balances par à-coups de bassins.
Danseuse tu danses, danses et puis t’élances,
Sur une scène qu’est tout mon corps sous tes reins.

Souterrain est d’abord le mouvement montant
Qui tire importance de ta forte cadence.
Voilà que je danse, danse en t’accompagnant,
Tu me fais donc danseur, je danse et je te pense.

Ma danseuse tu danses et danses toute en transe
Et ta face exprime la force du nectar
Qui coule en tes veines. Ton plaisir est ton art ;

Ta lèvre haletante et tes beaux yeux semi-clos
Sacralisent ce fait, soit l’expression du beau.
Ma danseuse tu danses et danses tout en transe.

Publié dans La chambre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article