Slap slop ode à une salope

Publié le par Hafiz

Slap slop cette lèche m’allèche
Quant ma langue telle une bêche
Forme con en joli sillon.

Dieu ! mais quel drôle de ronron
Descend doucement de tes cieux ?
Il dit : « A mes eaux met le feu ».

On m’impose ? Moi je dispose.
Slap slop mattes la motte roses
Qui très mobile se trémousse.

Elle nous expose sa frimousse
Toute d’adorables fripures
Slap slop admirons sa courbure

Laper entraîne une coulée
Qui des fruits n’a rien à envier
Slap slop de ce iodé coulis.

Slap slop c’est posé sur un lit
(Qui paraît en multiples ides)
Que l’on aborde une île humide.

Slap slop s’il te plait, pas de bourre
Juste ici de tout petits tours
Autour, et balades au-dessus.

J’tête le téton d’amour cru,
Slap slop tâter jusqu’à l’amor
Mec encore, encore et encore.

Slap slop ma baise du moment
Provoque de moites tourments
Slap slop Ô ma tendre salope.

Publié dans La chambre

Commenter cet article

gabriel 14/02/2008 17:55

hum...

Ash 22/01/2008 18:35

Lu & Apprécié...